L’Estuaire


NJALA

L’ESTUAIRE

Derniers navires d’ici pour là-bas

à l’ancre le long des quais

un instant sans se poser de questions pour l’avenir

De mes poches retournées tombent des feuilles, saison des arbres qui se mettent en pause

Les mouettes-elles ne laissent rien voir des changements

A la criée je n’ai pas entendu d’orgasme depuis un moment inquiétant

Si tu rencontres un accordéoniste mets-le dans l’étui de son instrument jusqu’à ce que je trouve une raison de peindre un coin de rue avec un banc amoureux

Et en attendant prends un mouchoir à carreaux pour voir la ligne de départ entre les cuisses des deux rives…

Niala-Loisobleu – 27 Septembre 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.