ECHAPPEE FLORALE


NIALA

ECHAPPEE FLORALE

La percale retrouve assez de fleurs pour loger ton jardin au milieu du lit

Sur la pointe où se cloue l’oeil se bombent les formes dans lesquelles je me lâche

Une ligne de corps en géométrie suit la parallèle du train qui m’ouvre la scène en affluent

Quant au bief tu enjambes le bidet Bonnard ouvre un déversoir de lumière en diversion

Et là où l’oiseau se promène se retourne un nouvel encensoir au ballant de la chaîne d’union

Avoir toujours un caillou dans la poche

A trois je te fouille

Que tout ce qui s’imagine continue de garder en l’homme son point départ au pied de la nature d’où il sort

Il y a longtemps que je ne me demande plus la main pour sortir de l’école

je passe par la jarre de ton ventre quarante vols heurs en sésame.

Niala-Loisobleu.

21 Janvier 2023