APPAREILLAGE – NIALA 16/11/22


APPAREILLAGE – NIALA 16/11/22

Novembre

dans sa légendaire grisaille m’a formé au règne du soleil

et aujourd’hui au bord de l’autre rive, je ne vois en face qu’un acharnement à détruire

Plus que quelques jours pour clore la révolution présente

ou en commencer un autre avec et sans

Les Rois Mages

et leurs chameaux ont perdu la route de la soie depuis lurette en dérivant dans les hypers

Que croire à présent ?

Je ramasse dans mon caniveau le secret de mon enfance sans poudre de perd lin peint-peint

Appareille en oiseau-marin

qui sent l’orage avant qu’il survienne et se niche au coeur de cette fleur étrange qu’est l’amour aussi puante qu’ensorcelante, unique, belle selon qu’on la cultive sans se tromper de taire ô

La palme est hissée en verticale solaire

le mât debout dans l’univers

les haubans à l’oblique de la chaîne d’union

paré à l’appareillage

où qu’aille la destination, mon cap sera le sien.

Niala-Loisobleu.

16 Novembre 2022