« Il faut beaucoup d’expérience pour devenir naturel »…


NIALA

« Il faut beaucoup d’expérience

pour devenir naturel »…a écrit Willa Cather

Voilà un moment que je pense avoir touché cette rive où je pense sincèrement que tout est en corps vierge. Au contraire de ce monde usé , sali par tant de rouerie, que plus rien n’a de naturel, où le larron parle de ce qu’il n’a jamais été comme des pays où il n’as posé le pied dans un décor de mots si grandiloquents que le lis en rougit. En ignorant et pour cause ce que fut l’homme dans l’évolution avant qu’elle ne s’inverse.

Pourtant je crois en l’existence cachée du minéral et du végétal que le silence protège des mots de la mauvaise musique. Les expériences humaines accroissent l’authenticité. La spontanéité détecte sans erreur le profond en s’écartant de la surface.

LE PEINTRE travaille à main nue, il ne prend pas de gant

C’est une vertu pas un risque

Au bord du naufrage Pi m’inspire plus qu’un repas à la table du Commandant du Titanic. L’iceberg a sorti les dents pendant qu’ils dansent

Il reste vivant le Groupe des Cinq

GILLES ELBAZ vole très haut fidèle à Jacques Bertin, de l’espoir non bafoué dans la musique honnête des mots

Comme les luminaires, ils ne se trompent pas

« Il faut rêver longtemps pour agir avec grandeur, et le r^ve se cultive dans les ténèbres »…

a-dit Jean Genet.

Niala-Loisobleu – 12 Mai 2022