Michel Deguy – Notre Demeure


GIGI MILLS

Michel Deguy

Notre Demeure



Dame de près l’ombre chat sous ta main de peintre joue
Tandis que l’âge crible La mienne drainant le derme
      (et mince taie sur la pupille)
La paume de la nuit en sueur scintille sur le nu

Une meule d’étoiles se rentre à l’horizon urbain
La lune fardée comme une Japonaise
Approvisionne là l’immeuble de la nuit
Les feux du stade bordent notre alcôve

Une demande précautionneuse
          Cherche ta voix
Que ta diction lente et courtoise exauce

Michel Deguy


A MES MOTS-PEINTS L’ATTACHE QUI DEMEURE


Borne des Récollets, Niala et son fils Patrice, rescapé des 3+2, en ce tant là de 2016

A MES MOTS-PEINTS

L’ATTACHE QUI DEMEURE

Du monde que j’ai parcouru

mon coeur a toujours tenu un maillon de sa chaîne en valise

où que je sois

car le symbole développe le visage des pierres que l’on monte

sans que les vents destructeurs n’aient pu en ébouler la chambre d’amour

L’humain s’y concentre

Alors que le rivage actuel tire à sa fin pour une nouvelle côte et que l’érosion en développant ses méfaits laisse l’architecture raisonnée au musée, comme si la vie ne pouvait qu’habiter un cimetière

j’ai dans le pouls un éternel voeu qui bat

Les illusionnistes tiennent les vitrines allumées pour que le produit marchand tienne malgré les guerres, les égocentrismes et la cessation des liens de sang comme moyen de transport

N’empêche que devant mon chevalet je ne saurai dire au lin exposant par tout

un arbre, un oiseau, une maison, toi la Femme, deux seins, un bas de dos et un haut d’aisselles

ce nombril intact avec l’amour

sans aller à l’embarcadère souhaiter un bon voyage à la nature de l’acte sacré.

Niala-Loisobleu.

26 Décembre 2022

« L’AUTRE NOËL » – NIALA 25 DECEMBRE 2022 – ACRYLIQUE S/TOILE 73X60


« L’AUTRE NOËL »

NIALA

25 DECEMBRE 2022

ACRYLIQUE S/TOILE 73X60

Elle est fondue la cage

où l’oiseau retenu serait parti en crèche

Noël est autre chez les poètes

Derrière la fenêtre un zoo n’enferme pas l’humain

ni l’ailé fan sauvage

Assieds-toi sur l’étalon

les seins et l’aréole au gré de la croyance

sans passer par le gabarit

tu banderas en ton genre

assorti à l’autre comme le souffle et l’haleine

De l’amour qui s’aère dans la chambre herbeuse et s’affûte aux meules des moulins fessus

Chante sans attendre demain

la naissance c’est chaque jour dans ta maison !

Niala-Loisobleu.

25 Décembre 2022

LE TEMPS DEFAVORABLE


LE TEMPS DEFAVORABLE

Le poulain qui court sur les feuilles qui tombent ne met pas la saison aux amours

l’arbre visionnaire ne peut avancer le temps dans le sens contraire

Derrière la fumée du train le mouchoir est resté à quai du voyage qui n’est pas parti

et la rouille couvre l’herbe tendre.

Niala-Loisobleu – 18 Décembre 2022

SE VOULOIR OUVERTE


SE VOULOIR OUVERTE

Enfourchée, les seins sortis de leurs attentes à l’estuaire de ton ventre tu viens librement te donner à la vague

Sorti de la ceinture de feu, l’oiseau tresse le nid

La monture est équine et vient brouter l’herbe là où rien ne pourrait la faire plus verte !

Niala-Loisobleu

16 Décembre 2022

D’AUTRE FOI


D’AUTRE FOI

Plus de cinquante ans ont passé depuis que j’ai fait ce grand tableau

Comparer l’état d’esprit qui régnait alors avec aujourd’hui est impossible

Les ponts étaient partout constructibles

Si l’âge reste attaché à l’essence de l’enfant pour ce qui touche au construire, l’effort pour croire est au-dessus du pouvoir des reins

Je m’ai couché hier soir avec un désir dans le ventre qui n’a pas rempli l’assiette.

Niala-Loisobleu – 16 Décembre 2022

NOUS L’APPELERONS NOS AILES




Nous l’appellerons Nos Ailes

Deux ans comme des décennies après

qu’ont-ils eu d’être,

tout court, mes étés ?

Eléphantesque gestation

canicule et déluge confondus

en fin qui accouche

Au terme de longs, longs, longs jour d’attente

la tête se prend à rouler dans la sciure des aubiers

L’olivier peut vivre des milliers d’années

en marquant sa douleur dans les torsions de son ventre

qui vont  rider sa base

tourment du tronc

Indéfectible patience qu’une intuition sans faille nourrit

jusqu’à venue du fruit

Alors pas de problème je suis en conformité

je t’ai attendu sur un quai vide

us et coutumes de soi-disant vivants

authentiques fantômes

jusqu’à ce qu’on m’arrache les dents du rouage du temps perdu

Renaissance ?

Pourquoi pas…

Mais à  ce mot je préfère gestation

Il n’y a pas plus d’âge que de durée

 pour mettre au monde

l’Enfant de son Amour

Nous l’appellerons Nos Ailes au coin du si vous trouvez sabot

Niala-Loisobleu

1er Décembre 2022

VOLETS CLOS


VOLETS CLOS

Une fermeture mise sur le trou du vide

des fleurs en éclos

il passe un filet d’air

Un plombier-zingueur déverse l’arrosoir sur mes sécheresses, changer les draps

sans oublier de ramener la brouette de la rivière

en traversant le bois

fendre

assez pour l’hiver

ah, j’oubliais

si tu vois mon père dis-lui que ça Soulages

la couronne est dévêtue

l’outre-noir s’est calé à la bourse du profit, ça va pas faire baisser l’imposture

j’en peindrai les yeux secs

en mouillant mon rêve de chaudes larmes.

Niala-Loisobleu – 27 Octobre 2022

Ténacité non lucrative


NIALA

Ténacité non lucrative

Être toujours nu en tout garde sa vertu

les moines

on ne saurait dire où les trouver

mais la fringue est là

influençant à faire le paraître

L’artiste tenu par sa tripe demeure en sa vigne

sans qu’un nom latin le classe dans une famille végétale

plus pugnace que la mauvaise herbe

J’ai parlé de l’eau

c’est l’amour qui la pompe

j’ai laissé l’huile

pour la prendre pour médium quand la décadence a pris place

tarissement des concepts

Chez toi, ou chez moi

on tire son coup

trois p’tits tours et puits s’en vont

crée nom de dieu sans privilégier la célébrité

c’est du volatile !

Niala-Loisobleu – 7 Octobre 2022

ON NE VIDE PAS LES FLEURS


ODILON REDON

ON NE VIDE PAS LES FLEURS

Le soleil attisé par l’erreur de comportement inhumain se perd dans un feu d’enfer tournant autour de l’Arbre de Vie en serpent au venin létal

Si la terre est bien le seul vase qui ne coupe pas les fleurs

du calice utérin

je garderai le dernier mot du pétale dans la bataille pour le toit contre l’arnaqueur.

Niala-Loisobleu 9 Juillet 2022