DANS LA TRACE DE L’ONGLE


PHOTO NIALA

DANS LA TRACE DE L’ONGLE

Du jasmin ramassé au grattage du mur à la pensée suintant d’une aisselle, tombent les traits que l’ongle a laissé dans les pattes du sable

Le bruit des vagues étroitement lié à celui du vent colle aux quais où les filets sont ravaudés

Môle d’embarquement pour le large

Première marche pour le phare

L’anneau soulève la marée et la tire de l’étal

La pierre encore à sec a bougé à la réception du crabe et l’odeur saline passe sa langue sur les tombes du cimetière marin où l’église est en radoub

C’est le matin que les cormorans inscrivent au livre de bord

Je sors le vélo de la cabane, me dirige dans l’anse, gratte le sable à la ramasse de coquillages

Un chant sort de l’harmonium au coeur de la forêt, vient s’asseoir autour de la légende et serre un enfant contre sa poitrine en ouvrant les tiroirs.

Niala-Loisobleu – 12 Octobre 2022

SORTI DES EGLISES


Photo Niala

SORTI DES EGLISES

Prière toujours la même

et le rase-campagne d’un sein qui mythe un ciel dans sa tâche bleu-pâle

Les monts se cherchent émerveille

Putain ce que la vie peut être belle au trottoir de l’hôte tel

du rêve ajouté dans le virage retable

son aube accrochée au presbytère

entre l’écorce et l’arbre où l’oiseau-agnostique nidifie

sur la paille d’assise

le mi-sel qu’il détient ferme en dehors de l’image d’une poupée de porcelaine-vierge

Niala-Loisobleu – 24 Octobre 2024

Photo Niala

Photo Niala
Photo Niala –  » VU DE TOURS DE BREIZH »