PHILTRER LE BOUILLON


PHILTRER LE BOUILLON

Les notes fruitées du bord de table montent à cheval entre deux éclairages

laissant la lumière au choix du gendarme

Lever ou pas le rideau ?

L’étroit cou

ou le bouton lâché, autour du col reste de la brume

Sortir le chien

sans muselière pour qu’il renifle le taire dans le dessein mis en première page

je ne vois que d’alliance avec le mystère

pour remplir le vers du jus de ce matin

en lisière de la frontière

J’ai pesé chacun de tes seins

quête équitable

sans autre réponse que le fléau à l’oblique en fin de course

maintenant les oiseaux sur un coin de la branche.

Niala-Loisobleu.

29 Décembre 2022

BOUTURES DE CIEL


HUGO GRENVILLE

BOUTURES DE CIEL

La cloche d’une balise me parvient par-delà les éboulis

Des Sanguinaires descendent du ferry, le bandana sur la tête

Amarres

L’Atlantique franchi ses feux pour sentir de Grasse un parcours aéré du GR 20

De Calvi à Bavella

L’anneau tient

La barque a un ponton éternel amovible

Les jours passent la joie demeure dans l’ineffaçable. La chasse rouverte ne tire pas sur mes beaux-jours

Sans hasard la nature lutte, aux carreaux cassés des fenêtres la buée est restée, le souffle accroche

Du coeur d’un instrument à cordes l’hibiscus camoufle la lézarde d’une canicule

Les fleurs que ta robe laissent sortir des bretelles au ras des cuisses chantonnent, je m’avance à la régalade, les doigts pas encore secs de la palette

Que ceux qui n’aiment pas partent faire les vitrines.

Niala-Loisobleu – 20 Septembre 2022