Les Traces derrière nous – Michel Jonasz


Photo Niala  » TOURS DE BREIZH »

Les Traces derrière nous

Michel Jonaz

On laissait des traces derrière nous comme des baisers
des mots d’amour suspendus
les gosses des campagnes aimaient bien ramasser
toutes nos caresses perdues

Facile de savoir par où on était passé
les marques étaient encore fraîches
pour retrouver la source où tout a commencé
nous pouvions suivre les flèches

celles qui sur les écorces dans un cœur transpercé
indiquant le ch’min parcouru
nous montraient du doigt les ruelles traversées
les soupirs de bonheur encore accrochés
aux branches des saules par le vent battues

On laissait des traces derrière nous sans y penser
des mots d’amour suspendus
les oiseaux rapides aimaient bien rattraper
toutes nos caresses perdues

facile de comprendre comment ça c’était passé
car lorsque les larmes sèchent
il reste toujours une tache là où elles sont tombées
ce sont elles qui nous empêchent

d’oublier les écorces et leurs cœurs transpercés
d’oublier nos âmes décousues
d’où s’échappaient souvent glissant dans les fossés
ces soupirs d’un bonheur difficile à garder
qui grandissait de plus en plus

facile de comprendre comment ça s’était passé
comment c’était au tout début
on regarde à l’envers la douceur du sentier
les traces que l’on laisse derrière nous comme des baisers
nos empreintes sur la terre battue
nos empreintes sur la terre battue

« D’ABEILLE » – NIALA 2021 – ACRYLIQUE S/VERRE 80X60


« D’ABEILLE »

Repris du « MURMURE DES VOÛTES »

NIALA

2021

ACRYLIQUE S/VERRE 80X60

Vibrance au caractère si marqué dans l’âme de la pierre

que dans l’effacement il ramène au premier rang sur la branche forte

l’Enfant faît pour demeurer à jamais devant ceux qui sont tombés d’arrêts du coeur, c’est ardent

Tous les périls ont immunisé l’Abeille

l’instruisant au terme de ce qu’elle ne pouvait voir

Devenant ruche à son tour

elle ouvre le ventre au verger

Couleur qui surpasse toutes formes du terne

elle donne le ton de la peau fendue dans la touffe de fleurs

Demain pompe

cellules éternelles

à déployer ses ailes dans la portée des cendres

par l’allée de roseraie, papillons et lucioles en relais.

Niala-Loisobleu

12 Novembre 2021