ESPERER


ESPERER

Dans l’élan, sauter l’amer comme on dément ce qui est imposé pour choisir sa plage

c’est lucide

de petites-maisons-blanches en rues noires tu passes à l’air-libre sans t’arrêter aux vitrines de la mode exécrable

Sans cravate une chemise à fleurs se marie bien avec un papillon uni

Mon chevalet galope à les toiles sans impossible

Bien sûr ça refait pas le monde, mais ça modifie la couleur triste que la vie met pour s’habiller.

Niala-Loisobleu – 14 Septembre 2022

PUGNACE VISION


NIALA – COLLECTION PRIVEE

PUGNACE VISION

Yeux allant vers

Blanc du bouleau en tierce à l’arche du pont

Traîne dans mon né cette odeur de tarte aux prunes à quatre-heures

A quand l’écluse dans l’aube d’une nouvelle voix ?

Le regard plongé du sein provoque chez moi plus de hauteur qu’un nichon synthétique

La mer garde tout à découvrir en profondeur

Des roses jaunes surnagent aux Minquiers

Je peins de ma plume en signe de refus des maux sans zèle

Niala-Loiseaubleu.

14 Septembre 2022

Atout Coeur


Les rues n’ont pas toutes le même caractère, je me suis souvent rallongé pour éviter le raccourci du médiocre passage

La façade aussi est à double tranchant

Vu des toits l’architecture corrige ses erreurs comme un pont donné choix à la rive et l’arbre la fraîcheur de l’ombre sans déraciner la lumière

Vue de devant je n’ai pas de regrets de derrière.

Niala

Niala-Loisobleu -14 Septembre 2022