LE CHANT DE LA HAIE


LE CHANT DE LA HAIE

Dominant la crête le disque solaire microsillonne

l’aubépine sort ses pétales dans la végétale cloison qui protège son pré

où les oiseaux remontent le drap frais de la dernière rosée

C’est comme un vitrail qui perce l’incommunicabilité avec le coeur

sortant la maison-blanche du fond du gouffre

sur l’orbe des ocres du sol retourné

là où ton ventre palpite en triangle

un lotus tire sa langue.

Niala-Loisobleu.

28 Décembre 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.