DU CHANTIER 4…UN DETAIL


NIALA – CHANTIER VUE DE GAUCHE…

DU CHANTIER 4…UN DETAIL

Température du corps dépassée,

je cherche le frais au plus profond de son mystère approuvé

Pas loin d’ici le feu ravage

je serre les poings autour du peint

pour l’arroser…

Niala-Loisobleu – 11 Août 2022

Quem Me Leva Os Meus Fantasmas

Maria Bethânia

A quoi sert d’avoir une carte ?
De que serve ter um mapa

Si la fin est fixée ?
Se o fim está traçado?

Quelle est l’utilisation de la terre en vue
De que serve a terra à vista

Si le bateau est arrêté ?
Se o barco está parado?

A quoi sert d’avoir la clé ?
De que serve ter a chave

Si la porte est ouverte ?
Se a porta está aberta?

à quoi servent les mots
Pra que servem as palavras

Si la maison est déserte ?
Se a casa está deserta?

c’était le moment
Aquele era o tempo

Dans lequel les mains étaient fermées
Em que as mãos se fechavam

Et les nuits lumineuses les mots ont volé
E nas noites brilhantes as palavras voavam

J’ai vu que le ciel était né de mes doigts
Eu via que o céu me nascia dos dedos

Big Bear était aux fers allumés
A ursa maior eram ferros acesos

Marins perdus dans des ports lointains
Marinheiros perdidos em portos distantes

Dans des bars cachés dans des rêves géants
Em bares escondidos em sonhos gigantes

La ville vide, couleur d’asphalte
A cidade vazia, da cor do asfalto

Quelqu’un m’a demandé de le chanter plus fort
Alguém me pedia que eu cantasse mais alto

Qui m’emmène chez mes fantômes ?
Quem me leva aos meus fantasmas?

Qui me sauve de cette épée ?
Quem me salva desta espada?

Qui me dit où est la route ?
Quem me diz onde é a estrada?

c’était le moment
Aquele era o tempo

Où les ombres se sont ouvertes
Em que as sombras se abriam

où les hommes niaient
Em que homens negavam

ce que d’autres ont érigé
O que outros erguiam

J’ai bu de la vie à petites gorgées
Eu bebia da vida em goles pequenos

trébuché de rire
Tropeçava no riso

étreint trop peu
Abraçava de menos

Avec votre dos tourné, vous ne pouvez pas voir l’avenir
De costas voltadas, não se vê o futuro

Ni le parcours de la balle ni la faille dans le mur
Nem o rumo da bala, nem a falha no muro

Et quelqu’un m’a crié dessus, avec la voix d’un prophète
E alguém me gritava, com voz de profeta

Que le chemin se fait entre la cible et la flèche
Que o caminho se faz entre o alvo e a seta

Qui conduit à mes fantômes ?
Quem leva aos meus fantasmas?

Qui me sauve de cette épée ?
Quem me salva desta espada?

Qui me dit où est la route ?
Quem me diz onde é a estrada?

Qui conduit à mes fantômes ?
Quem leva aos meus fantasmas?

Qui conduit à mes fantômes ?
Quem leva aos meus fantasmas?

Qui me sauve de cette épée ?
Quem me salva desta espada?

Et dis-moi où est la route
E me diz onde e a estrada

Qui m’emmène chez mes fantômes ?
Quem me leva aos meus fantasmas?

Qui me sauve de cette épée ?
Quem me salva desta espada?

Qui me dit où est la route ?
Quem me diz onde é a estrada?

Qui conduit à mes fantômes ?
Quem leva aos meus fantasmas?

Qui conduit à mes fantômes ?
Quem leva aos meus fantasmas?

Qui m’emmène ?
Quem me leva?

Source : Musixmatch

Paroliers : Pedro Abrunhosa

2 réflexions sur “DU CHANTIER 4…UN DETAIL

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.