À RAS DU CRIN


A RAS DU CRIN

Ciel d’un lourd torchis qui dicte une emprise inacceptable

Dans la nuit amoureuse le choix qui se dessine est résolu

De la femme à l’homme le passage est droit et du cheval sans manège la saillie sans équivoque

J’habite un cerisier dans le jardin que tu connais…

Niala-Loisobleu – 5 Août 2022