Bernard Joyet – Rien s’en va


Esquisse – Niala 2022

Bernard Joyet – Rien s’en va

Les dieux sont panacée de frustrés de cocus
Qui fomentent des lois pas plus haut que leur cul
Et d’Olympe de Gouges à Rosa Luxemburg
La femme est l’oubliée d’une histoire à rebours
C’est pas faute d’avoir fait sonner le réveil
De Louise Michel jusqu’à Simone Veil
Camarade entends-tu le viol noir des corbeaux
Que les hommes sont laids pourtant que l’homme est beau
Avec le temps va rien s’en va

Bernard Joyet

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.