LE PASSE-MONTAGNE


LE PASSE-MONTAGNE

L’orée franchie, se dressent les taillis de ronces à traverser où peuvent se lover les sourires au venin dangereux

A la vue des éruptions de roches s’élèvent les marches qui montent au courant ascendant contrebalançant son signe

La lune y puise de ses sauts aux rias la bonne-marée

Saute le nuage indisposé d’un élan de rire que tes reins sauront trouver NOIR SUR BLANC par le col approprié

C’est l’absence d’utopie qui trompe pas le rêve mis dans la vie

L’amour pendu à la planche franchit tout.

Niala-Loisobleu – 17 Mars 2022