ECHAPPEE FLORALE


NIALA

ECHAPPEE FLORALE

La percale retrouve assez de fleurs pour loger ton jardin au milieu du lit

Sur la pointe où se cloue l’oeil se bombent les formes dans lesquelles je me lâche

Une ligne de corps en géométrie suit la parallèle du train qui m’ouvre la scène en affluent

Quant au bief tu enjambes le bidet Bonnard ouvre un déversoir de lumière en diversion

Et là où l’oiseau se promène se retourne un nouvel encensoir au ballant de la chaîne d’union

Avoir toujours un caillou dans la poche

A trois je te fouille

Que tout ce qui s’imagine continue de garder en l’homme son point départ au pied de la nature d’où il sort

Il y a longtemps que je ne me demande plus la main pour sortir de l’école

je passe par la jarre de ton ventre quarante vols heurs en sésame.

Niala-Loisobleu.

21 Janvier 2023

La Quête – Nicole Croisille/Jacques Brel


Niala – @nialaloisobleu – Qu’un porte sa quatre vingt dixième..

La Quête

Nicole Croisille/Jacques Brel

Rêver un impossible rêve
Porter le chagrin des départs
Brûler d’une possible fièvre
Partir où personne ne part

Aimer jusqu’à la déchirure
Aimer, même trop, même mal
Tenter, sans force et sans armure
D’atteindre l’inaccessible étoile

Telle est ma quête
Suivre l’étoile
Peu m’importent mes chances
Peu m’importe le temps
Ou ma désespérance
Et puis lutter toujours
Sans questions ni repos
Se damner
Pour l’or d’un mot d’amour

Je ne sais si je serai ce héros
Mais mon cœur serait tranquille
Et les villes s’éclabousseraient de bleu
Parce qu’un malheureux

Brûle encore, bien qu’ayant tout brûlé
Brûle encore, même trop, même mal
Pour atteindre à s’en écarteler
Pour atteindre l’inaccessible étoile

SORTI DE LES CRAINT


GIGI MILLS

SORTI DE LES CRAINT

Les zumeurs qu’on m’affublent en l’absence de morale

me laissent froid

ma main a dépassé la lisière des bas

elle sautille à la vue des premiers poils qui s’échappent à la lisière de l’haine

Un violon qui monte au fil du linge de la fenêtre s’apprête à donner plus d’espace à la jardinière

en regardant la luzerne dégeler sous la jupe de la nature

Les minets iront défiler dans la rue, ton toit abrite le brûlant qui t’chat’

Le premier pied que j’ai mis dehors ce matin a glissé sur la canne

la neige fond, le verglas s’installe

je peins du coeur les demains

autour du galbe d’une pensée tournée sur la sellette

terre céramique de la chair

où les doigts poussent du pied ce qui monte à pétrir

Qu’ils traversent le Styx en suivant Charon

la barque qui prend l’ô dérive

Avant de mourir il faut être reçu au voyage de vivre dans son épreuve

les soldes et les vide-greniers

sont des jeunesses gâchées au profit d’occases douteuses

Laisse-moi remonter à la source de la chaîne sans pointer à l’usine de contrefaçons.

Niala-Loisobleu.

21 Janvier 2023

ÉLANS


ÉLANS

Le côté neigeux du monde me met en boule

Ah vive le bord d’aile

On glisse à se casser la gueule

Manifester pour sa retraite avant d’avoir commencé à travailler il ne pouvait y avoir qu’un clown de triste cirque pour trouver ça

L’oiseau qui vole au-dessus de mes yeux me traverse

Allons en fans !!!

Niala-Loisobleu – 21 Janvier 2023