Laura Corraducci, traduite de l’italien par Alain Bourdy


Laura Corraducci, traduite de l’italien par Alain Bourdy

Lucidarle una alla volta le parole
con un panno e la mano che trema
mentre le tengo chiuse fra le dita
così finisce sempre che qualcuna
scivola per terra e si frantuma
per quanto provi a ricomporla
so bene che non tornerà mai una
non farò che arrivare anche stasera
davanti alla porta con un canto rotto
a cercarti nella linea della fronte
la bellezza antica di una profezia
les lustrer un par un les mots
avec un chiffon et la main qui tremble
tandis que je les garde entre mes doigts
ainsi il y en a toujours un qui finit
par glisser à terre et se briser
j’ai beau essayer de le réparer
je sais bien qu’il n’en sortira jamais indemne
je ne ferai que parvenir ce soir encore
devant la porte avec un chant brisé
pour chercher dans la ligne de ton front
la beauté ancienne d’une prophétie

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.