L’ATELIER TREMPE DANS SA LUMIERE


L’ATELIER TREMPE

DANS SA LUMIERE

Manque encore les fleurs

elles arrivent sur la tige des pinceaux

Le temps n’est pas plus sûr de ce qu’il va faire que les autres jours, le chevalet lui s’en fout, la touffe de poils qui finit le ventre est un modèle d’équilibre du tant qui va au tempo des couleurs du peintre

Cheval sauvage qui tire la steppe à lui pour naturaliser l’empailleur comme on assure son désir de cheminer sans frein mis sous-globe

Ce qui boîte pourrait provenir de la varice

ce défaut circulatoire du moulin qui n’aube rien de bon dans l’esprit d’un Don

Il est vrai que l’Histoire préfère l’embrouille à la clarté cutanée et le maillot dans les bains de minuit

Gare de l’Est

j’ai choisi de prendre le train, les mains-libres, sans linge de rechange dans la valise, l’oiseau sur les pôles.

Niala-Loisobleu.

29 Décembre 2022

2 réflexions sur “L’ATELIER TREMPE DANS SA LUMIERE

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.