CROISEMENT DE FILS


HUGO GRENVILLE

CROISEMENT DE FILS

Sans un bruit de réveil

Allées-venues de l’oiseau de l’arbre à l’appui

Quelle fenêtre donne sur le courant de la rivière ?

Papillon vole

Sous l’auvent des aisselles

Mûrissent les fraises

Des genoux serrés sur le sol la carte est à déplier

Déjà le motif du tapis conduit à la volonté de la laine

Comme tisser du voyage

Un tapin des Sirènes

Sur le côté où reposent l’essaim

L’atelier se dégrafe de l’arène pour sortir du labyrinthe

Transhumer à la fourche en altitude

Un baiser de la langue au passage dans la boîte à l’être.

Niala-Loisobleu.

28 Décembre 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.