ARCHES


Fatih Yapar

ARCHES

Je glisse l’horizon entre deux voiles dans le non-sens du vent qui passe

Tout à côté se darde à Nesles un accent dépourvu de sel

Jeter l’encre à Espelette pimenterait peut-être le chèque au porteur

Vas savoir ?

Parler d’Europe est d’un commun qui franchit le Bosphore embelli de Mosquée Bleue, sans que les Fées (c’est heureux) ne viennent déranger l’ordre de la nature

Graphiques, deux corps qui s’accordaient aboutissent au martyr, pile au moment des crues

témoin le Zouave que ma soeur monte en scène dans un scénario féministe

Vas savoir pour quoi Saphos ?

Le cheval est rentré au village par l’abreuvoir

l’âne lui fidèle, à ses tics continuait de tourner en rond la noria

Mais l’enfant, un doigt dans sa bouche, fait arreu arreu au petit-moulin de sa poussette.

Niala-Loisobleu.

19 Décembre 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.