A plaines mains


A plaines mains

L’oiseau bat d’ailés

L’humide couvre le jardin de sa voie

A croire que le sein en grossit en corps

L’atelier prépare un chevalet-araire pour trancher un sillon fumant

d’un labour qui voit les semailles avec Joie

Niala-Loisobleu – 9 Décembre 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.