PROTEGE PAR SON CHAPITEAU


PROTEGE PAR SON CHAPITEAU

Assis contre le rebord de la piste, l’enfant est sorti de toutes les écoles pour apprendre de l’oiseau sa leçon de vivre

Il le tient contre sa poitrine

La chaleur du crin donne au galop des chevaux une buée fauve que rien ne peut réduire. C’est transpirant de sabots et les crinières tirent à elles des harnais riches de clous aux cuirs de couleur

On ne les voit pas les roulottes, on les sent tout autour de la grande toile qui va d’étape en étape sur sa carte

Les cuivres sonnent la marche des éclats de rire sans qu’aucun regret ne mette ses cors aux pieds du voyage

Fantastique

Surréaliste

Extraterrestre

Disent les yeux tournés vers le haut des trapèzes quand le vide est vaincu par les sauts des corps libres

C’est le moment ou M. Loyal sort l’arbre de son chapeau que les oies sauvages choisissent pour s’envoler à côté du tapis où l’éléphant-rose fait le poirier et que le Peintre ouvre sa boîte de couleur pour qu’elle se vide en arc

Oui ça semble surnaturel

mais qu’aux sceptiques au fond de leur fosse

Ceux qui ne comptent plus sur les années insensibles à leur présence, ne s’étonnent pas du pouvoir extravagant de tous les possibles dès lors qu’on a la folie nécessaire au mode d’emploi de l’Art de se dépasser.
Niala-Loisobleu.

1er Décembre 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.