Du silence de la source


Du silence de la source

Ils dansent dans le végétal de la transparence du voile attaché aux portes et aux fenêtres des maisons de garde au bord de la mer poissonneuse. Souples comme la vague que la lune met au monde. Mère de la voûte qui abrite le bassin baptismal a l’entrée de l’immaculé imaginaire. Des fleurs se préparent en coulisses, le jardinier a ouvert les cales. Le cheval est sorti des vases dans la buée rose des nymphéas sans que la cloche matinale ne s’éteigne. Depuis les maisons les immortelles ont pris les poutres.

Niala-Loisobleu – 29 Novembre 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.