DE TOUT ET DE RIEN


DE TOUT ET DE RIEN

Qui me dira le passage qu’il reste, la fenêtre en tremble de froid à ne pas savoir

à part le bruit des missiles et la vue des maisons percées

les rues cherchent où abriter la sortie

L’eau aura-t-elle suffisamment de sel pour nous porter ?

Ô violoncelle je t’en supplie cherche en toi de quoi nous libérer des cordes aphones…

Niala-Loisobleu – 5 Novembre 2022

La pêche


La pêche

A regarder l’abandon des plaines me vient la leçon apprise des labours à l’école de la vie

Regard tourné vers la mer la pêche retient toute mon attention

C’est loin du hasard la mer

On y va pas sans savoir de quoi il retourne si on vise de revenir

Les Charlots qui se prennent pour des gars de la marine sont vite ramenés au pied du mur

Je me sens assez de sel pour tirer le trémail.

Niala-Loisobleu – 5 Novembre 2022

Un matin, l’idée faite


Un matin, l’idée faite

Les chevaux qui sont passés durant la nuit ont retourné l’idée faite

quand le soc entame profondément, le sillon ouvre grand sa gueule

Avant que le premier lapin sorte voir si la garrigue est en chaleurs le labour avait commencé

et dans chaque lacet du chemin le corset se dénouait pour en venir à la chute

La lune sans avoir eu le temps de ramasser ses affaires avait battu les cartes de manière à lasser les tricheries

Bonnard a le don de laisser voir ce que toute femme cache dans l’espoir d’être entendue.

Niala-Loisobleu – 5 Novembre 2022