SOLEIL COUCHANT DEBOUT


SOLEIL COUCHANT DEBOUT

Les deux mains dans la peinture d’un lointain s’approchant, le robinet s’ouvre à la source bleue

Du haut d’un palmier marquant l’heur au cadran, la soie se profile sur la route à travers le moucharabié, cette voie des mots-peints qui tombe e voile

Muezzin tapis au volant

Un chevalier passe à table du sentiment cannibale par l’artère faite morale

En laissant la barbe chez l’antiquaire contre l’armure de la nudité

Appel ancestral

2 réflexions sur “SOLEIL COUCHANT DEBOUT

Les commentaires sont fermés.