LA PETITE HERBE DES MOTS PAR JAMES SACRE


La petite herbe des mots

par

James Sacré

On peut croire qu’un souvenir
Creuse la couleur du mot bleu, à force
Il en reste plus rien, du bleu ;
Et du souvenir pas plus.
Qu’est-ce qu’on raconte ?«  »Une ancienne cour que l’enfance a fermée
Si t’ouvres le portail
Quelques mots reviendront, pas grand-chose.
La couleur d’autrefois c’est pareil qu’aujourd’hui, presque :
De la tôle toute neuve, mais quand même
Encore du vieux bois qui pourrit.«  »Un mur s’est éboulé
C’est comme des mots (mais tombés d’où ?)
La douceur du ciel continue son bleu
On dirait qu’on peut rêver
A travers les choses défaites, les trous du poème.

James Sacré

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.