CHANT NEUVIÈME PAR HENRI MICHAUX


Henri Michaux

CHANT NEUVIÈME PAR HENRI MICHAUX

Dedans c’est la fumée.
Dehors c’est la fureur.

On embauche les flammes pour la destruction des édifices.
On embauche la bassesse humaine pour la destruction des fiertés.
On embauche la bêtise et la veulerie dans un immense et composite outil.
Et travaille dur cet outil, dur et insolemment, par-ci par-là avec des souplesses, puis de nouveau dur et impudent, lassant la résistance et développant un immense
imbroglio.

Mais dur pour qui le subit.
Et qui ne le subit pas?

Le travail creuse, le crachat aussi.

Jusqu’où tomberas-tu?

Jusqu’où fléchiras-tu, peuple méconnaissable?

Henri Michaux

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.