CE RIVAGE


PIERRE BONNARD

CE RIVAGE

Tenu à l’écart de la ville, point d’eau de mon désert sous les cheveux d’un saule où mon cheval s’abreuve

tes mèches frisent avec les spirales du papillon qui trace l’évasion à la verticale

Quand le lion aura bu le troupeau viendra rafraîchir sa course à venir

Ordre ancestral dans la convenance d’une nature rebelle au système

Trempe-moi, ainsi soit île.

Niala-Loisobleu – 3 Septembre 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.