ECHOS DU CHEVAL 4


NIALA – (Etat d’avancement au 02/09/22 à 12 H)

ECHOS DU CHEVAL 4

Je retiens le peu de terre qui reste d’un trait de pinceau que j’assimile à cette confusion pour traduire ce sentiment que malgré tout je vis quelque chose qui échappe au vide

Ana ce matin m’a jeté une bouée, je sors du non-dit avec philosophie au bord de maisons, qu’une fenêtre ouvre sans frontières sur l’assemblage qui couve dans ma tête

Une yourte pourrait se monter dans le jardin du curé sans qu’on encense le panneau communal

Entre les doigts où je suis c’est doux d’écume, un enfant chantonne, le papier-peint habille sa mère d’une robe décolletée

L’arbre tient debout dans la cour de l’école pour la recréation rentrée

Des oies ont justement atterries en voyant le cheval arriver. Les oiseaux ont squatté le kiosque à musique pour écoper le lit de la rivière. C’est tout tricoté une maille à l’endroit, une maille à l’envers, mais quand je place tout à dessein dans la glace je m’y reconnais clairement.

Niala-Loisobleu – 2 Septembre 2022

2 réflexions sur “ECHOS DU CHEVAL 4

Les commentaires sont fermés.