Je me pousse


Je me pousse

En absence de vert le commerce de tondeuse se reconvertit, redonnant au poil un débouché qu’il n’espérait plus. Je me pousse au devant pour donner mon appui à la baisse du niveau des eaux d’où monte une mégalithe beauté. À tout perdre si la nature remonte au point de départ il y aurait à gagner.

De quoi faire floral le point de départ de la naissance du monde

Jardin utile dans un paradis de couleurs aux fragrances seyantes

Le chevalet s’est rangé dans l’ouverture sur La Chaume pour laisser l’air entrer dans la toile. La poésie est sur toi le dessous de soie se laissant voir au travers de dentelles éloquentes

Niala-Loisobleu – 22 Août 2022

3 réflexions sur “Je me pousse

  1. Parfois, tout à coup, au milieu de banalités quotidiennes, il arrive l’instant sensuel qui donne de la couleur même sans préavis et rend le visage moins sombre.
    Très belle peinture, j’admire l’harmonie des couleurs et la spécificité de l’expression esquissée par quelques traits incisifs
    bonjour Alain

    Aimé par 1 personne

    • Au moment où forcée dans tous les sens, la sensualité se révèle naturelle un changement s’opére, porteur de réconfort.
      Au plus sec la couleur devient eau mêlée où tout se suggère par poésie. Le geste devient subtil en ne se départissant pas de sa chimie amoureuse. Portant ainsi l’acte au-delà d’un mode d’emploi réfrigérant…
      Merci Daniela
      Je glisse mon bonjour contre ton sein gauche…
      Alain

      J’aime

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.