Z’AILES DEPLOYEES


Z’AILES DEPLOYEES

Les yeux se coupent quelques fleurs dans ce coin épargné par les brûlures

un rêve comme une voix sortant d’une laryngite du chant clos

Aux nuages porteurs d’eau que le vent transporte les collines bondissent du décolleté

ne parlons pas de l’herbe rasée par la canicule qui se déculotte pour avaler sans interdiction

Des cantonniers avisés nettoient sous peine de réaction d’insoumis, les avaloirs stratégiques d’égouts, obstrués de saloperies

Dans le gâchis à venir la crue prendrait la place du feu, histoire d’éteindre ce qu’on a pas besoin, que ça n’étonnerait qu’un porte-paroles de la vision actuelle.

Niala-Loisobleu – 17 Août 2022

D

Une réflexion sur “Z’AILES DEPLOYEES

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.