DE NOTRE CHEVAUCHEE FANTASTIQUE


DE NOTRE CHEVAUCHEE FANTASTIQUE

Combien de crêtes pour une seule vague à l’aurore rose ?

Le grand coq aux bruyères vient chercher de la couleur à son blanc plumage

Un loup a hurlé au passage de la nouvelle-lune du 13

secouant l’étagère où tous les vers viendront défiler le 14

dans cet uniforme que la vie leur a donné

rien d’autre

pas une feuille sur le poil

Chacun son sexe à soi qui se regarde avant partage

alors l’embrun viendra parler sa langue avant de solliciter l’entrée

celle qui creuse les mots au burin pour laisser le silence à l’acte divin

Empan pour l’anse où mouiller en rade de l’île

l’oiseau ne remontera l’ancre que pour tenir la jauge

Quand les grands arbres qui bordent l’estuaire aboient

c’est signe qu’il faut faire reculer le vent contraire

ne pas éteindre le phare.

Niala-Loisobleu.

14 Juillet 2022

6 réflexions sur “DE NOTRE CHEVAUCHEE FANTASTIQUE

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.