Très Loin, Offerte, Parfumée


par Jacques Bertin

sur Fête Étrange (1970)

Jacques Bertin

Très Loin, Offerte, Parfumée

par Jacques Bertin

sur Fête Étrange (1970)

Très loin, offerte, parfumée

Et dans la boucle des rosées

Une orangeade renversée

Venait, venait son pied posant

Délacée, parfumée, rêvant

À la main tenant un galet

Celle-ci, grain mouillé visage

Et parmi toujours se levant

Les bicyclettes de soleil

Elle, chaque pas se posant

Ouverte et tu es comme les

Avenues d’herbes de la mer

Jacques Bertin

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.