AU GRE DE MON CHANT DE VIE 1


AU GRE DE MON CHANT DE VIE 1

A Paris j’ai appris la vie et comment je dirai mon ressenti en sortant des mots cartes-postales, le sens prodigieux de cette vie

En dehors des ateliers de peintre que j’ai eu j’ai emmené mon chevalet aux quatre coins du monde pour écrire cette fusion avec son domaine diversifié, en l’air, sur l’eau et au sol

Je marche au travers d’une toile de lin bien à moi, qui trône sur la palette de l’endroit

Fuyant les guides mais recherchant les autochtones pour goûter à la chair et pas au vernis les aventures sont devenues des vies agrandies au-delà des limites

On ne peut pas apprendre tout ça dans une école….

Niala-Loisobleu – 7 Juin 2022

2 réflexions sur “AU GRE DE MON CHANT DE VIE 1

  1. A l’école, on apprend des dates et des notions, des nomenclatures et des règles mathématiques automatiques qui aident mais ne suffisent pas à comprendre la vie. Ce qui compte, c’est la route, les rapports humains, l’eau et le ciel vus avec des yeux qui changent au fil des ans et deviennent plus attentifs et critiques, ainsi que des vernis …tout vient ensuite…

    Aimé par 1 personne

  2. La vie ça s’apprend des yeux pour lire ce qui est écrit en tout petit
    Du nez pour déterrer ce qui est olfactif
    Et des mains pour faire parler le côté sensuel de tout…

    J’aime

Les commentaires sont fermés.