DU FOND DES PLANTES


DU FOND DES PLANTES

A la lyre des tiges où tes doigts pincent la substance, ta nature se refuse à être prise en instrument de loisir

Avant que le bouquet soit accroché à la charpente, toi mieux qu’une tuile tu provenais de cet argile où l’émotion fleurit

L’ocre brun qui me bague est allé au filon du souterrain tourner et retourner ce que ta plume travaille Apprendre ou à laisser. Le fait de ma présence face à la hauteur des vagues montre l’insubmersible navigabilité d’une flore plus pigmentée naturelle que chimiquement élaborée.

Niala-Loisobleu – 3 Juin 2022

3 réflexions sur “DU FOND DES PLANTES

  1. les fleurs ouvertes sont des bouches grandes ouvertes qui attendent quelque chose, dans les bourgeons le secret de la vie sommeille, il y a le mystère de la couleur qui sera, les différentes nuances en cours d’œuvre…tout est passionnant

    Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.