MORTES-EAUX BIS


MORTES-EAUX BIS

L’horizon mis en recul, la soif d’appareillage est repoussée au-delà des limites de l’abreuvoir

l’oiseau d’un signe de tête arrête les glaneurs de goémon

la plage devient la station réservée aux autocars

déversoir des bateaux de croisière trop gros pour Venise

En passant par la Capitainerie j’accroche mon mouchoir de solitude sur les bougies en signe de croix

aux branches mortes de l’échelle de corde.

Niala-Loisobleu – 2 Juin 2022