JARDIN DE PAPIER


JARDIN DE PAPIER

Du bout de la langue mon crayon de papier court le sillon de tes menthes, à papier, à cheval et en vélo de lin bleu

Le soleil lève le rideau en silence à la fourche de l’île que le vent tangue

et dans le coin des pierres les noms gravés racontent les voyages autour du ventre des lacs

jusqu’au cou dans l’oreille ouverte de l’iris

où l’oiseau pique

Un gravier moussu d’odeur marque la ponctuation en paranthèses de l’osmose.

Niala-Loisobleu – 2 Juin 2022

ACCORD DE VOCAL


ACCORD DE VOCAL

Le cri du tronc dans l’étreinte du vent tire un chant d’élingues en mal de départs

A l’arrêt du car, le regard tourné vers l’humeur de l’enfant, l’odeur de frite tourne autour du passe-temps du coq

D’un sourire tout tranquillise

les yeux pas plus grands que le ventre trouvent l’amble qui boucle les cerises aux oreilles et collaborent à mener à l’enclos paroissial de son sacré.

Niala-Loisobleu – 2 Juin 2022

DE FLORE


DE FLORE

Il me suffit d’entrer dans sa pièce et de lire ses poèmes pour savoir ce qu’ils veulent me dire à voix tue

Le dire sincère vu par tout le monde laisse la part de mensonges aux commentaires

NialaLoisobleu – 2 Juin 2022

« FUSIONNELLE RENCONTRE » – NIALA 2022 – ACRYLIQUE S/TOILE 46X38


NIALA

« FUSIONNELLE RENCONTRE »

NIALA 2022

ACRYLIQUE S/TOILE 46X38

Dans cette ombre qui tourne sans pouvoir se justifier, l’oiseau est sorti de l’arbre en quête de lumière en ouvrant l’écrin d’une autre étape du chemin qui n’efface rien

Croisés par la semence végétale, de pierres blanches élèvent leur campanile pour dire alentour je suis tà

Alors en haut de crête et contre toute attente, le coquelicot du blé solaire dresse ses épis en avance sur la St-Jean

Dans son vers, la prière a la teinte du sacré qui croit à la force d’une nature qui n’existe que par amour

Le jour où j’ai commencé à construire mes maisons-blanches j’ai planté des éternelles pour les poutres des adjonctions comme une notion de village pour ma maison

L’olivier de derrière et le figuier de devant garde le sel de la mer proche

la sente tourne sa vérité autour du puits

l’ocre du labour tire à présent au vermeil entre tien émoi

au point d’avoir chaud sous les pieds de sentir le pouls battre.

Niala-Loisobleu – 2 Juin 2022

MORTES-EAUX BIS


MORTES-EAUX BIS

L’horizon mis en recul, la soif d’appareillage est repoussée au-delà des limites de l’abreuvoir

l’oiseau d’un signe de tête arrête les glaneurs de goémon

la plage devient la station réservée aux autocars

déversoir des bateaux de croisière trop gros pour Venise

En passant par la Capitainerie j’accroche mon mouchoir de solitude sur les bougies en signe de croix

aux branches mortes de l’échelle de corde.

Niala-Loisobleu – 2 Juin 2022