Prends-là des deux faces


NIALA

Prends-là des deux-faces

Et jette le mauvais côté des fausses strates aux sphères

le bidet sans jet central

la plume fessière

et son chat peau retendu pourri de douairière sans rides

ils ont noyés l’île

m’en fous

ta bouche c’est mon tuba boum-boum

Reste en corps assez d’ô dans la lanterne de mon phare pour mordre les dents de l’amer

Sur ta réalité je te monte à cru sur le do

pour labourer tout ça

et chante Alléluia

la messe est loin d’être dite !!!

Niala-Loisobleu – 23 Mai 2022