PERCEE


ODILON REDON

PERCEE

Tiré du Pianiste le besoin de réagir à la forme d’écrasement soudaine, me rafraîchit

je suis pas à pas Polanski à la trace dans la symbolique magnifique du combat intérieur qu’il apporte

en réajustant les effets destructeurs que le présent parsème

Poésie psychologique du combat de l’épreuve à franchir

La guerre troue les murs, sur le clavier les doigts fleurissent les ruines

Dans l’asile de décombres qui croirait en l’espoir, à part la folie nécessaire de la foi génératrice de l’impossible ?

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.