L’OEIL PRIS ENTRE DEUX PORTES


L’OEIL PRIS ENTRE DEUX PORTES

Au pilon d’une Histoire que la chaleur vermoulue démembre

l’arrivée est en ligne de mettre en fin

De la vue troublée de larmes accompagnant le cortège qui conduit l’arc-en-ciel de l’autre côté du fleuve

le noyé de sécheresse sort déshydraté de ses couleurs

Cette marche sur l’eau est le signe de mépris du climat fissuré

du gué que le fleuve possédait au tant des ricochets

Je désespère de pouvoir peindre le cerisier dans le verger qui brûle.

Niala-Loisobleu – 18 Mai 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.