CE CHENAL DE MA MER


CE CHENAL DE MA MER

Au fond l’Atelier de Niala, sur La Chaume, vaste embarcadère

De Vincent venu de St-Rémy, des iris tiennent leur sexe ouvert pour ovuler au bout de tiges qui vont d’une rive à l’autre

Et le pierres ne font qu’ouvrir ce mur boulimique d’animaux venus d’une très très vieille mer venu là garde la vie à jamais

J’ai semé des ateliers de Paris aux quatre coins du monde. Toujours ce désir d’aimer en besace. Comme un chien remontant de son flair les couleurs du temps

Le néflier a bien grossi sous les yeux des deux sentinelles oliviers

C’est ma voie r’homme aime sous l’empire de la poésie…

Niala-Loisobleu – 3 Mai 2022

4 réflexions sur “CE CHENAL DE MA MER

  1. la paix perdue revient à travers la symbiose avec la nature, nous sommes des biologistes différents mais il y a un rapport direct entre les animaux végétaux et les minéraux, des mondes qui se complètent et se réconfortent mutuellement, quand tout semble perdu..
    cette photo est un baiser direct à l’âme

    Aimé par 1 personne

    • Oui nous usons de ce pouvoir de mutant en tant que biologistes au moment où l’homme jette le fabuleux trésor
      Tout n’est qu’amour dans la nature
      J’apprécie ton sentiment Daniela. Il corrobore tout à fait le ressenti que j’éprouve à cet instant précis. Ah merci !

      J’aime

Les commentaires sont fermés.