CE CHENAL DE MA MER 3


CE CHENAL DE MA MER 3

« La vraie vie est-elle absente ? La vie se lève dans la vie : subite. Poèmes : le temps du poème est le présent. Son dire est sentencieux ; il résiste en consistant dans sa concentration. Le beau est un exemple ; une chose belle (« a thing of beauty »…) ne participe pas à la Beauté. La participation, c’est la comparaison, qui montre le préférable. Biographèmes : quelques vivants sortent de la Caverne ; mais ne dardent pas le soleil. Se hissant comme des anthropologues qui découvrent la scène, ils considèrent les hautes terres successives, l’océan inhabité, l’envergure des comparses – laissant être l’immensité à elle-même. Les témoins sont des choses. Je dois la vérité en éclats de vie. Théorèmes : la poétique est l’extension du domaine de la poésie. La clairvoyance de l’imminent est une tâche de poétique, que le poéticien instruit à bon escient. »

Michel Deguy (La vie se lève dans la vie: subite)

__________________________________________________________________________________________________________________

Michel arrimé à la fidélité de mon chemin, j’en viens au principal

ce que nous nous sommes ou non capable de faire de nous-mêmes au point de décadence où notre monde est arrivé mais où nos mains peuvent causer d’une autre humeur joyeuse de ce qu’on va aller cueillir en sortant du vide

« Je dois la vérité en éclats de vie… »

Quel tableau !

Voilà ce qui trotte en moi depuis que tes mots sont sortis de ton arbre

A t’embrasser fort…

Niala-Loisobleu – 3 Mai 2022

2 réflexions sur “CE CHENAL DE MA MER 3

Les commentaires sont fermés.