Brin de mue gaie


Brin de mue gaie

Passée l’esbroufe du dimanche précédent vient celui-ci qui redresse par son symbole suffisamment de vérité pour garnir le futur d’espoir

Sa majesté reste bien le triste sire qui n’a d’écoute que pour lui. Au point de perdre le minimum de clairvoyance. Consulter le sieur Vals, prince des opportunistes, pour faire un premier ministre me fait penser aux magouilles de nos Louis en vue de mariage de leur rejeton avec l’Espagne …

L’ibere voit autrement plus clair pour son avenir. Malaga est voué au génie qui nous fait défaut

Mais la mue est du jour

Tu m’écris de quoi peindre et ça c’est bon signe

Niala-Loisobleu – 1er Mai 2022