CHOSES NOUVELLES – BERTRAND BELIN


PABLO PICASSO


CHOSES NOUVELLES – BERTRAND BELIN

Cherchant un banc bien gaulé
Trouvant un banc mal gaulé
Debout près d’un banc mal gaulé
Assis sur ce banc mal gaulé

Je chéris ton cœur
Je chéris ton cœur
Adoré

Dans un coin d’architecture manqué
Un méandre de la cité
Allons bon
Cachant à ma raison que du temps à passé
Je chéris ton cœur
Adoré

La nuit je parle
Je parle seul
Je te parle tout seul
Pour te dire des choses nouvelles

Je chéris ton cœur
Adoré

Contournant un vaste chantier
De pluie de planches
D’acier suspendu
Songeant au sommeil
Ma thématique des grues

Je chéris ton cœur
Adoré

La nuit je parle
Je parle seul
Je te parle tout seul
Pour te dire des choses nouvelles

Je chéris ton cœur
Adoré

Adoré

PLANCHE A PEINT


PLANCHE A PEINT

Allumant le toast avec un brin d’aillé

le grillon charentais

a suivi la tradition

je m’ai frotté sans illusion au soleil de ma déraison sans me prendre tout à fait pour un con

La foi sauve du ridicule parce qu’elle n’abuse pas quand on l’a

Mon bac à sable croit à cela…

Niala-Loisobleu – 1er Mai 2022

Brin de mue gaie


Brin de mue gaie

Passée l’esbroufe du dimanche précédent vient celui-ci qui redresse par son symbole suffisamment de vérité pour garnir le futur d’espoir

Sa majesté reste bien le triste sire qui n’a d’écoute que pour lui. Au point de perdre le minimum de clairvoyance. Consulter le sieur Vals, prince des opportunistes, pour faire un premier ministre me fait penser aux magouilles de nos Louis en vue de mariage de leur rejeton avec l’Espagne …

L’ibere voit autrement plus clair pour son avenir. Malaga est voué au génie qui nous fait défaut

Mais la mue est du jour

Tu m’écris de quoi peindre et ça c’est bon signe

Niala-Loisobleu – 1er Mai 2022

CORONATION PAR MICHEL DEGUY


« Le coronavirus »… déjà un hémistiche !

              L’épigramme peut cadencer !

La contamination descend des Contamines

               Tes confins mes confins se confinent

Mais nos confins débordent le confinement

               Nousnous se contamine

J’entends l’économie décroître dans les bourses

Dix millions de Chinois auront perdu la face

Masques et vidéos se toisent en chiens de faciès

Le gros Trump a tweeté

               “No virus in the States”

Poutine a remis Dieu dans la constitution

Marine avec sa clé rouillée

               Verrouille les frontières

Son compère Boris en bouffon Victoria

               Repeint sa City en Singapour sur Tamise

Les croisières s’enquarantainent à quai de covirés

               Venise sauvée des veaux

Les Verts tout exaucés avant les élections

               Sont décontenancés

Le film passe à l’envers la mondialisation

               Le ciel bleu rebleuit à Pékin

Le piéton de Paris bouge son spleen en trottinette

Six millions de Lombards et 631 †

80 929 chez Xi et plus de 3 000 †

1 784 hexagonaux et seulement 33 †

Le mot reconnaissance a perdu le bon sens

               Et quittant Levinas retrace l’ADN

Mondialisation et pandémie font connaissance

               Et ne se quitteront plus

Les migrants vont mourir encoronavirés

Les passeurs de Libye font monter les enchères

               Mais pas d’souci Raymonde

               Tout ça va repartir

L’empereur Xi démasque son sinisme

Michel Deguymars 2020

Humide perspective


Humid perspective

Au départ des pas de course l’île se lève sur l’horizon choisi

Les oiseaux moulinent le cas fait frais

Le goût d’huître au petit-déjeuner croque un sel à naviguer…

Niala-Loisobleu – 1er Mai 2022