CONTENANT


CONTENANT

La vague écume à coups régulier le sable

là où l’enfant continue son château comme dans les livres enfermés à clef

CANSON parchemin posé sur ma table

me regarde à part l’absence présente de quelque chose qui ne serait pas complètement subjectif

le velin d’Arches quand c’était de la peau il parlait à voie hôte

Du flacon qui a tremblé la fissure en naissant ouvrait passage au contenu. L’art et ses traces que l’on trouvent dispersées dans des lieux mystiques possèdent des confessionnaux qui échappent à tous les dogmes mais où certains entrent pour uriner

La venelle serre les cuisses pour sentir les nombrils de façades opposées se visiter, sorte de métaphore poétique du saut à l’élastique du monde défenestré

Je ramène l’accordéon intestinal de ma tripe au suggéré comme cette corne au front de mon cheval dans les herbes d’une région qui serait accrochable

Niala-Loisobleu – 30 Avril 2022

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.