L’EFFACEMENT PAR MICHEL DEGUY


Ernst Ludwig Kirchner

L’EFFACEMENT PAR MICHEL DEGUY

Ton visage redevient chat ; tout se décompose et remonte le millénaire.
Tes dents se lèvent comme aube boréale, et ta face un grand décor originel
De si près — indéchiffrable autant que l’ensemble, un étrange moment durant, évanouie la tardive beauté.
Lionne à crinière de saule, lionne
La vie se dissipe.
Nus sous le grand igloo
Michel Deguy

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.