COULE HEURE


COULE HEURE

A ne pas aller plus loin que le bout du né il faudra en passer par le brouillard

C’est l’étang et les mortes-eaux

Un bleu clématite boutonne l’attente en dehors de l’existence de problèmes

Il y a l’absence qui poinconne le billet doux du transport au péage obligatoire et les sens qui augmentent en faisant semblant de pas s’en apercevoir.

Niala-Loisobleu – 27 Avril 2022

Une réflexion sur “COULE HEURE

Les commentaires sont fermés.