LA JEANNE EMOI


LA JEANNE EMOI

Souvent je choisis Jeanne pour escalier de mon matin, vaste et dégagé, mais sans le tapis orgueilleux menant aux étages bourgeois

la première fois que je l’ai emprunté, mon père tenait ma main en me disant monte et branche-toi au cri que tu vas entendre quand elle va s’envoler pour le sol dur de la cour

tu te réécriras les mots, chacun doit y mettre les siens pour tenir son geste à jamais vivant

un enfant qui nait en mourant avec sa mère c’est un jardin suspendu vierge de mauvaises herbes

et vivant de Modigliani. Là je te retrouve sans personne à prendre de ton tant.

Niala-Loisobleu – 23 Avril 2022

5 réflexions sur “LA JEANNE EMOI

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.