TRAVAIL PAR BLAISE CENDRARS


TRAVAIL PAR BLAISE CENDRARS

Des malfaiteurs viennent de faire sauter le pont de

l’estacade
Les wagons ont pris feu au fond de la vallée

Des blessés nagent dans l’eau bouillante que lâche la

locomotive éventrée
Des torches vivantes courent parmi les décombres et les

jets de vapeur
D’autres wagons sont restés suspendus à 60 mètres de

hauteur
Des hommes armés de torches électriques et à l’acétylène descendent le sentier de la vallée
Et les secours s’organisent avec une silencieuse rapidité
Sous le couvert des joncs des roseaux des saules les

oiseaux aquatiques font un joli remue-ménage
L’aube tarde à venir
Que déjà une équipe de cent charpentiers appelés par

télégraphe et venus par train spécial s’occupent à

reconstruire le pont
Pan pan-pan
Passe-moi les clous.

Blaise Cendars

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.