PLONGÉE


PLONGÉE

La repoussée des pâquerettes fait le ventre blanc à La Chaume. Elle l’a découvert pour qu’il bronze à défaut de cloches en vacances de Pâques

La chaleur est en rappel dans l’atelier grand ouvert. Souvenir caniculaire qui se rafraîchit de quelques fleurs au chevalet

Que d’oiseaux qui chantent et de chevaux sortis promener les enfants du manège, donnent un goût d’été porteur

La mer qui me baigne la tête laisse ma main gauche plonger dans la toile comme sorti du courant de l’actualité

Je n’existe plus qu’à l’odeur qui se balance à boot de tige

Son corps quelque part…

Niala-Loisobleu – 15 Avril 2022