DANS LE PASSAGE


DANS LE PASSAGE

La fleur que les mains tiennent à la toile traverse le derme en se collant le ventre au mien

le soleil avait ailleurs une absence de lumière

alors qu’allant et venant en couleurs

le jardin du bout de tes ongles m’épargnait l’ombre du coussinet de tes phalanges

Les personnages que tu rassembles commencent à recréer l’absolu qui apparaîtra au-dessus de la signature

Rien ne révèle qu’on pourrait craindre un dérapage comme on en a vu apparaître alentours

Sous mes pieds, le tapis vibre curieusement de ta présence.

Niala-Loisobleu – 29 Mars 2022

2 réflexions sur “DANS LE PASSAGE

Les commentaires sont fermés.